Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Constipation tout pour soulager votre enfant

Il a mal au ventre, ne va pas aux toilettes régulièrement ...

Souvent due à des changements dans le quotidien des enfants, la constipation est fréquente.

Les bons gestes à adopter.

Constipation tout pour soulager votre enfant

On pense souvent qu'un bébé doit faire une selle par jour. Mais chez les plus grands, cette règle n'est pas systématique.

En effet, chaque enfant a son propre rythme de transit.

Un tout-petit peut très bien faire caca tous les deux ou trois jours et avoir un transit normal.

La fréquence n'est pas l'unique critère pour diagnostiquer une constipation.

Il faut aussi surveiller si les selles sont dures ou volumineuses.

Et si votre enfant souffre de maux de ventre, s'il émet de nombreux gaz ou s'il a mal au moment de faire caca.

Dans ce cas, il est sûrement constipé et il faut consulter pour ne pas laisser la constipation s'installer.

Car même si une occlusion intestinale n'est pas à craindre, la constipation est très gênante.

 

Un transit trop lent

Certains enfants sont constipés parce que leur transit fonctionne souvent au ralenti à cause d'un manque de motricité dans l'expulsion des selles, par exemple.

Ainsi, elles stagnent au niveau du rectum (la partie terminale du système digestif), elles sèchent et sont dures.

Elles risquent alors de provoquer des douleurs au moment de leur évacuation, voire de déchirer un peu l'anus à leur passage.

Un cercle vicieux peut s'installer, car l'enfant assimile défécation et douleur, et il est tenté de se retenir.

Ce qui aggrave encore la constipation. À terme, ça risque aussi de perturber les mécanismes déclencheurs de la sensation de besoin : l'enfant ne ressentant plus l'envie d'aller aux toilettes.

Ce qui peut provoquer parfois des fuites de matières fécales.

Au-delà de ces causes fonctionnelles, la constipation peut, dans de très rares cas, être liée à des causes organiques malformations ou maladies de l'intestin qui nécessitent un traitement chirurgical (celles-ci sont généralement diagnostiquées à la naissance).

Enfin, la constipation est souvent due à des changements dans le quotidien des enfants entrée à la-crèche ou à l'école, déménagement, acquisition de la propreté.

« Contrairement à une idée reçue, elle est très rarement consécutive à de mauvaises habitudes alimentaires ou à un manque de fibres », précise le Pr Tounian.

Rassurez-vous, ces "petites" perturbations du transit sont généralement ponctuelles, et tout rentre dans l'ordre après quelques jours.

 

L'aider au quotidien

En attendant, pour soulager votre enfant, vous pouvez adopter quelques bons gestes.

Assurez-vous qu'il est bien installé sur le pot ou les toilettes (pieds au sol) pour permettre le relâchement des sphincters anaux, car une mauvaise position peut être cause de constipation.

Si votre enfant est recroquevillé sur son pot, c'est le moment de le faire passer aux toilettes des grands.

Utilisez un marchepied si besoin. Côté alimentation, donnez-lui des légumes verts riches en fibres, des crudités, des fruits frais...

Ne le privez pas de riz ou de féculents (utiles pour calmer la diarrhée, ces aliments ne favorisent pas pour autant la constipation).

Donnez-lui suffisamment à boire.

« Mais inutile de l'hydrater en excès, ajoute le médecin. Boire beaucoup d'eau n’a aucun effet sur le transit. »

Si vous ne constatez pas d'amélioration rapidement, il faut passer à un traitement médicamenteux.

 

Quand les médicaments sont utiles

Le médecin peut prescrire des laxatifs pour soulager l'inconfort des tout-petits.

Mais pas d'inquiétude, ces traitements ne rendent pas le système digestif paresseux.

Ils habituent même l'intestin à travailler correctement.

Il existe des laxatifs lubrifiants, type huile de paraffine, à prendre par voie orale.

Ils permettent de lubrifier le tube digestif, de faciliter le transit, et l'élimination des selles.

Autres types de laxatifs : les osmotiques, qui se présentent sous forme de poudre à boire.

Leur action : retenir l'eau dans les selles pour les empêcher de durcir, et faciliter ainsi leur expulsion.

Généralement, le traitement dure 3-4 semaines, voire plusieurs mois pour éviter les risques de rechute. Le but étant de soulager l'enfant durablement.

 

Avec le pr patrick tounian,

Chef du service de nutrition et gastro-entérologie pédiatriques à l'Hôpital Trousseau (Paris).

Avatar
Votre réaction ...


Connectez-vous avec
ou inscrivez-vous

Soyez la première à commenter.