Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Ne pas faire l'impasse sur le lait de croissance

L'académie de médecine vient de recommander officiellement que les laits de croissance enrichis en fer, vitamine D et acides gras essentiels soient donnés dès 10-12 mois et jusqu’à 3 ans, sans dépasser 500 ml par jour. Les risques d'excès et de déficits. Jusqu’à 1 an environ, les besoins nutritionnels des bébés sont en général bien couverts. En revanche, après, les “grands” bébés passent souvent trop vite aux menus de toute la famille. Or, la croissance d’un enfant de 1 à 3 ans est encore très rapide et importante : sa taille augmente de 40 % et son poids de 30 %. D'où des besoins bien spécifiques, qu’il faut couvrir en évitant les excès (en protéines) et surtout les déficits (en fer, calcium et acides gras essentiels).

Les justes doses. Les laits de croissance ont été étudiés pour apporter ce que les enfants ne peuvent trouver en suffisance dans les aliments divers et le lait de vache classique : ainsi 500 ml de lait de croissance quotidien couvrent 80 % de ses besoins en calcium, 40 % en protéines, 50 % en acides gras essentiels et vitamine E... Et autant de fer absorbé, dont les petits ont tant besoin pour se défendre contre les infections, que dans 3,2 kg d’épinards, 660 g de poisson, 2 kg de lentilles ou encore 160 g de bœuf !

Des formules nature et sans vanille. Aujourd’hui, vous pouvez choisir des formules “nature”, sans le goût vanillé qui sert à masquer celui du fer (Lactel Eveil), sans sucre ajouté (Guigoz, Nestlé), des marques de distributeurs (Carrefour, Auchan, Leclerc...) et Bio (Candia, Hipp, Babybio...).

Avatar
Votre réaction ...


Connectez-vous avec
ou inscrivez-vous

Soyez la première à commenter.