Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Pendant la grossesse, surveillez vos dents !

Une visite chez le chirurgien-dentiste et une bonne hygiène bucco-dentaire sont indispensable.

Pour vous, mais aussi pour protéger votre bébé.

Explications

Enceinte gardez le sourire

L'adage "un bébé, une dent" n'a heureusement plus cours. En tout cas, sous nos latitudes où l'apport en calcium par l'alimentation suffit à couvrir les besoins de la future maman et de son bébé. En revanche, les bouleversements liés à la grossesse ont un impact sur la santé bucco-dentaire des femmes enceintes. La salive, par exemple. Des études ont montré qu’elles se modifiaient pendant ces neuf mois pour devenir plus acide. Un phénomène encore mal expliqué, mais qui pendant cette période se voit encore renforcé par les nausées et vomissements du 1er trimestre, les régurgitations du 3eme trimestre et les "envies" sucrées et autre grignotages qui peuvent durer pendant toute la grossesse. Résultat : cette acidité relativise le "pouvoir tampon’' de la salive qui protège alors moins bien l’émail des dents. Et les bactéries de s'engouffrer dans la brèche pour faire le lit des futures caries...

La grossesse, il faut bien le dire aussi, n'est pas non plus très clémente avec nos gencives. Dopées par l'action des hormones, œstrogènes et progestérone, elles ont une singulière propension à gonfler, à devenir rouges et douloureuse voire à saigner. Cette réaction inflammatoire, appelée “gingivite gravidique”, touche plus de 60 % des femmes enceintes. La bonne nouvelle, c’est quelle régresse spontanément après l’accouchement, quand les niveaux d’hormones retombent au plus bas. La moins bonne, c’est qu'elle peut, si on ne s’en préoccupe pas, dégénérer et se transformer en parodontite. Et là, ça peut devenir préoccupant, pour vous et votre bébé. Cette fois, la gencive est touchée en profondeur, au niveau des os et des ligaments. Si aucun traitement n’est mis en route, cette parodontite peut occasionner un déchaussement, voire carrément la perte de dents. Et cette affection peut également retentir sur l’état de santé du bébé. Des études ont en effet montré que des bactéries pouvaient ainsi profiter de cette porte d’entrée pour se disséminer dans tout l’organisme, atteindre l’utérus et entraîner un risque de naissance prématuré.

Pour être sûre que votre santé bucco-dentaire ne rejaillisse pas sur votre enfant, un suivi régulier est donc indispensable, Et plus vous commencerez tôt, plus vous pourrez prévenir facilement les petits soucis. Alors, si vous avez le projet de devenu maman, commencez par prendre rendez-vous avec votre dentiste pour faire un état des lieux et mettre en route, s’il le faut, des soins appropriés, comme un détartrage, pour épargner par la suite vos gencives. Ensuite, prévoyez un bilan de contrôle, inscrit d’ailleurs dans votre carnet de maternité au 4eme mois de grossesse. Lors de cette visite, votre praticien en profitera pour vous dispenser à nouveau quelques conseils d’hygiène, mais il ne vous prescrira sans doute plus de supplémentation en fluor. Certaines études ont en effet montré que le fluor n’avait pas d’effets significatifs sur le développement des tissus dentaires du bébé, mais le sujet reste encore controversé. Votre chirurgien-dentiste examinera ensuite vos gencives pour dépister une éventuelle gingivite et vous informera de l’importance de l’élimination de la plaque bactérienne. Il pourra d’ailleurs vous prescrire en complément des bains de bouche. Puis il inspectera soigneusement vos dents pour déceler d’éventuelles caries. Si c’est le cas, il vous soignera sans attendre car elles peuvent parfois provoquer des infections qui ne sont jamais bonnes pour le bébé que vous portez. Dites-vous bien qu’il n’y a aucun danger à être soignée» bien au contraire. Il suffît juste d’avertir le praticien de votre état, il prendra alors les précautions nécessaires, notamment pour les radios. Il vaut mieux en effet éviter les radiographies de routine, surtout au |er trimestre. Mais si la maman à une urgence dentaire ou si elle souffre d'une douleur extrême dans la bouche, le dentiste aura besoin de radiographies pour détecter le problème. Là encore, tout est prévu.

Pour la sécurité du bébé, le praticien utilisera un tablier en plomb destiné à protéger l'utérus des rayons X. Mais de plus en plus de cabinets dentaires sont aujourd'hui équipés de techniques de radiographie numérique, cent fois moins irradiante que la radio conventionnelle

Pas de problème non plus pour les anesthésies locales. Les molécules sont de plus en plus ciblées, et les études démontrent qu’il n’y a pas d'impact sur le bébé. Certains actes comme les extractions dentaires peuvent donc se faire sous anesthésie locale sans aucun risque. Mais il arrive par fois que le dentiste commence le traitement de racine pour dévitaliser une dent pendant la grossesse et attende après l’accouchement pour le terminer. Une procédure qui retarde le besoin de prendre plusieurs radiographies.

Pour le traitement des caries, s'il est préférable d’utiliser des matériaux composites pour obturer la dent, les plombages réputés pour leur effet délétère lié au mercure n'ont jusqu’à présent pas montré de toxicité sur la santé du futur bébé. En revanche, par précaution, il est recommandé pendant la grossesse de ne pas remplacer d'anciennes obturations grises contenant de l'amalgame à cause des risques d'inhalation de vapeurs de mercure. Et si c'est vraiment nécessaire, cette opération doit s’effectuer avec un aspirateur puissant. Enfin, sachez qu’en cas d’infection ou de douleurs dentaires, le dentiste peut compléter ces soins avec une prescription de médicaments. Mais pas n'importe lesquels. Les anti-inflammatoires comme Libuprofène ou l'aspirine sont par exemple formellement contre-indiqués, tout comme les corticoïdes. Et au rayon des antalgiques, on évite les produits à base de codéine et on privilégie le paracétamol. Bref, on n’oublie pas cette règle d’or : pendant la grossesse, pas d’automédication ! Vous y ajoutez un suivi régulier chez votre dentiste préféré, et voilà de quoi garder un beau sourire pendant neuf mois... et plus encore !

Les bons réflexes

• Après chaque repas, brossez-vous soigneusement les dents, surtout le soir avant de vous coucher, pour éviter le contact prolongé avec les débris alimentaires qui favorisent les caries.

• Si une supplémentation en fluor n'est plus systématiquement recommandée, vous pouvez utiliser un dentifrice fluoré pour préserver l'émail de vos dents et préférez une brosse à dents à poils souples que vous changerez tous les trois mois.

• Si vous souffrez de nausées et vomissements ou de régurgitations, pensez à bien vous rincer la bouche à l'eau immédiatement après, pour éviter l'acidité.

• Evitez le grignotage. C'est bon pour la ligne et pour « les dents, qui restent propres entre les repas.

• Si vos dents sont sensibles au froid ou au sucré,

• si vos gencives saignent, et à la moindre douleur, n'hésitez pas à consulter votre dentiste.

Filtré par :

Votre avis nous intéresse :