Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Le collège : un nouveau cap !

Le collège : un nouveau cap !

 

L’entrée au collège est un cap dans la vie d’un enfant. Ce passage n’est pas toujours facile à vivre pour eux.

 

Ce que cela signifie concrètement pour lui :

Plusieurs professeurs, des classes différentes, un emploi du temps variable, des bulletins trimestriels, un carnet de liaison : le fonctionnement du collège est très différent de celui de l’école primaire. Ajoutons à cela la peur de se perdre dans les couloirs, d’être séparé de ses amis, mais aussi de se faire malmener par les « grands »… L'entrée en sixième a de quoi être anxiogène pour l'enfant. D’un univers où il était encore très encadré, il va devoir apprendre à s’organiser. De « grand », il redevient le « petit » de la cours. De plus beaucoup de devoirs à la maison, parfois plusieurs contrôles dans la même journée mais pas spécialement dans la même matière. Il doit aussi faire face aux regards des autres car à cet âge là ils sont plus moqueurs les uns envers les autres.

Nouvel établissement, beaucoup de professeurs… C’est normal que l’enfant soit déstabilisé. Mais septembre et octobre sont des mois d’adaptation pour trouver ses repères. Les équipes enseignantes sont là pour que tout se passe bien et pour rassurer les élèves. De même, si l’enfant ne connaît personne, la classe est un lieu de rencontres : tout sera fait pour qu’il ne se sente pas isoler  et qu’il soit intégré rapidement. Il faut aussi savoir que quand il arrive en 6e, l’enfant doit savoir que tout le monde peut être à l’écoute, mais il faut qu’il sache à qui s’adresser. Le professeur principal est celui qui a une bonne connaissance de la classe et des élèves, il peut le conseiller individuellement. Mais il y a aussi les autres professeurs ou le conseiller principal d’éducation qui gère la vie scolaire. Si une infirmière scolaire est rattachée à son collège, il peut aussi dialoguer avec elle.

Il y a aussi un changement de décor donc, mais aussi changement du corps. La sixième marque en effet le début de la pré-adolescence. « Les années collèges commencent et, avec elles, c'est un véritable bouleversement physiologique et psychologique qui se met en marche ». Votre cher tête blonde, ne souhaite plus que vous l’accompagniez jusqu'à la porte, plus de bisous devant les copains, ni de mot doux comme « mon chéri », et oui un peu de retenu est de mise.

 

Ce que cela signifie pour vous :

Le passage en 6e est une étape pour les enfants, mais aussi pour les parents. Il faut que ces derniers apprennent à lâcher du lest, à ne pas surprotéger leur enfant. Un juste équilibre est à trouver pour que le nouveau collégien soit régulièrement mis en situation de responsabilité : par exemple en le laissant aller seul à l’école, lorsqu’il prépare son cartable pour le lendemain selon son emploi du temps, ou lorsqu’il gère lui-même ses devoirs.

Votre  enfant va bientôt faire ses premiers pas en tant qu'adolescent, avec tout ce que cela implique : revendication d'autonomie, phase d'opposition, etc. Dans ce groupe social élargi où les plus grands – les troisièmes - sont de petits adultes, vous pouvez craindre, en tant que parents, les mauvaises fréquentations.

Il est important de bien optimiser sa soirée. Que l’enfant rentre seul ou non, il faut le laisser aller à son rythme, il peut par exemple avoir envie de parler avec ses copains. Un temps de décompression, qui comprend le goûter, lui est indispensable pour recharger ses batteries. L’essentiel est d’avoir une heure limite à ne pas dépasser pour commencer ses devoirs. Chaque soir, il faut faire les devoirs pour le lendemain, mais aussi penser à s’avancer. En sixième, le travail à la maison ne doit pas prendre plus d’une heure en théorie.

Pour l’équilibre de l’enfant, les activités  – sportives ou culturelles – sont importantes, mais il ne faut pas qu’il en fasse plus d’une ou deux.

Parallèlement, la pression de la réussite scolaire de votre enfant augmente. A la fin de ce nouveau cycle clôturé par le brevet, de premières décisions quant à son orientation seront prises. Il faut l’accompagner dans toutes ses étapes et surtout le soutenir.

Il faut savoir que des rencontres parents/enseignants auront lieu tout au long de l’année. En général dans le mois de Septembre une première réunion à lieu, tout d’abord avec l’ensemble de la direction et des enseignants de l’établissement puis ensuite avec le professeur principal et lors de cette réunion les divers professeurs viendront se présenter et feront un petit résumé de l’année à venir. C’est le moment de poser toutes les questions qui vous tiennent à cœur.

Il faut rester à l’écoute de votre enfant. Il aura besoin de vous. Et en cas de soucis, n’hésiter pas à vous rapprochez de l’équipe enseignante.