Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Harcèlement scolaire

Harcèlement scolaire - Violience école

Il ne faut pas croire cela n'arrive qu'aux autres !

Un jour il rentre tout sale comme ci il avait été trainer par terre, puis il commence a avoir des bleus sur les jambes, il se referme sur lui, il est tout le temps sur la défensive et pleurs souvent.

Puis un jour il ce confit.

Près d’un enfant sur dix affirme être, dès l’école primaire, victime d’harcèlement physique ou moral de la part de ses camarades. Face à ce type de situation, il est parfois difficile en tant que parents de savoir comment réagir.

Le harcèlement peut prendre plusieurs formes : vol du goûter, insultes, violences physiques… Il est caractérisé par trois principaux critères. D’abord, la durée dans le temps. Un enfant harcelé le reste souvent tout au long de l’année scolaire. Ensuite, la répétition. Peu importe la forme qu’il prend, le harcèlement est quotidien. Enfin, la disproportion des forces. Il n’est pas rare de voir un enfant violenté par un autre plus fort que lui, ou pire, par tout un groupe.

Un enfant jeune parlera du harcèlement plus facilement qu’un adolescent. Plus bavard, il raconte généralement sa journée à ses parents, contrairement à l'adolescent qui est souvent très discret. Néanmoins, les enfants n’osent pas toujours aborder la question et le plus gros de la difficulté est de les aider à se confier. Ils ont souvent honte et n’osent rien dire. Il faut les encourager à communiquer et être attentif à ce qu’ils disent.

L’indice le plus révélateur du harcèlement est la diminution de sociabilité. Si votre enfant avait l’habitude de vous raconter ses folles aventures avec ses meilleurs copains et que, du jour au lendemain, il affirme passer ses récréations seul, il faut peut-être s’inquiéter. Un enfant harcelé perd souvent ses amis, est généralement exclu et a tendance à se retrancher sur lui-même.

Si vous pensez que votre enfant est harcelé, n’hésitez pas à vous adresser à la direction de son école. Le harcèlement a longtemps été ignoré, mais aujourd’hui, le problème est pris à bras le corps. L’État encourage les enseignants à faire un travail de prévention vis-à-vis de cette forme de violence.

Si la direction fait la sourde oreille, n’hésitez pas à vous tourner vers l’Inspection d’Académie (si votre enfant est en primaire) ou le rectorat (s’il est au collège).

N'hésitez pas non plus à vous rendre à l'école et demander à rencontrer l'enfant ou les enfants qui s'en prenne à votre enfant et pourquoi ne pas en profité pour voir les parents des petits tyrans.

Le harcèlement est intolérable, donc n'hésitez pas à en parler lorsque votre enfant est harcelé.

Filtré par :

Votre avis nous intéresse :