Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé
Bébé & moi le site de la femme enceinte et du bébé

Affection et doudous

Affection et doudous

 
Coin de couverture ou gant de vaisselle... Qui n’a pas eu son doudou ? Près de la moitié des enfants de moins de 3 ans en ont un et ne peuvent s’en passer. D’ailleurs, certains le gardent bien après l’âge de raison.
Autre type d’affection, l’amitié peut venir dès 3 ans. Elle se crée dans les cours de récré et peut parfois durer toute l’enfance, voire toute la vie.
Et vers 5 ou 6 ans, ils se font des papouilles, se tiennent par la main et se disent que, plus tard, c’est promis, ils se marieront... 
Quand ils sont bébés, ils sont si craquants qu’on les mangerait. Quand ils grandissent, vient le temps des papouilles, des poutous, des caresses et embrassades à n’en plus finir...
Nos enfants nous réclament ces câlins dont ils ont tant besoin, surtout au cours des premières années de la vie. Jusqu’au jour où, ils nous mettent soudain à distance...
A quoi servent les gestes de tendresse ? Quelles sont les limites de l’intimité physique entre parents et enfants ? Comment respecter leur pudeur et leur montrer que leur corps leur appartient ?

Les conseils du pédiatre:

Ça sert à quoi ?

C’est un objet généralement doux et agréable au toucher qui permet à l’enfant de lutter contre l’angoisse. Le doudou sert à rassurer l’enfant, le réconforter.
Il s’agit le plus souvent d’un morceau de tissu, d’un animal en peluche ou encore d’une poupée de chiffon que l’enfant aime serrer contre lui, reniflé, suçoté. C’est un objet privilégié entre lui et sa mère, son père. Il le protège de la terrible angoisse de les perdre. En effet, le doudou est comme un petit bout de vous qui permet à votre enfant de supporter votre absence. Véritable objet transitionnel, il joue ainsi le rôle d’intermédiaire entre la maman, le papa et le monde extérieur.

Quand apparaît-il ?

Le plus souvent le doudou fait son apparition entre 4 et 12 mois, au moment où la maman commence à s’éloigner un peu de son bébé, lorsqu’elle reprend son travail par exemple, et dans la plupart des cas, il disparaît avant l’âge de 6 ans.

Si la moitié des enfants en possède un, certains choisiront leurs pouces, d’autres préfèreront la sucette, d’autres encore n’auront besoin de rien. Alors ne soyez inquiet ni dans un sens ni dans l’autre.

Par ailleurs, si tous les enfants occidentaux n’ont pas recourt à un doudou, le doudou est plus rare encore, voire inexistant, dans les sociétés extra-occidentales.

Redisons-le : accueillez, prenez soin du doudou choisit par votre enfant, il compte énormément pour lui. En témoigne Mathilde que j’entends dire en serrant sa peluche : "Tu sais maman je l’aime mon lapinou, c’est mon préféré".

Le doudou ou l’absence de doudou au cours du développement de l’enfant :

Pendant les premières semaines de vie de votre enfant, il ne fait pas la différence entre vous et lui. Certains spécialistes pensent même que le nouveau né "croit" que c’est lui qui fabrique le lait qui le nourrit.

Puis, progressivement, il va reconnaître l’existence de ce qui est extérieur à lui. C’est alors comme s’il construisait ou concevait un espace entre lui et vous. C’est dans cet espace qu’il va ou non choisir un doudou auquel il donnera un nom. En effet, à mesure que votre enfant utilise des sons organisés (mama, ta, de…) un mot peut alors apparaître pour nommer son doudou. Le nom choisi comporte souvent en partie un ou plusieurs mots que vous utilisez. Ainsi, Perrine appelle-t-elle son ours préféré "Dannou" après avoir entendu son papa lui dire plusieurs fois, "Il danse ton nounours".

Une fois choisi et nommé, ce doudou ne peut être remplacé par un autre, seul votre enfant pourra le mettre de côté ou en changer.

Il l’adore, lui parle et en même temps le maltraite, il peut l’abandonner puis le retrouver. Il l’aime comme si c’était quelqu’un d’autre et comme si c’était lui, il fait partie de son intimité. Il n’appartient qu’à lui.

Ainsi, Paulin, par exemple, serre son bout de drap contre lui et le met sous son nez pour s’endormir en suçant son pouce. C’est une véritable consolation pendant votre absence si votre enfant a besoin de vous. Enfin, peu à peu, votre enfant délaissera son doudou lorsque l’espace entre vous et lui va s’étendre à tous les domaines du langage, du jeu, de l’art, de la culture, de la communication... Il développera alors en toute sécurité, avec d’autres, ses capacités imaginatives et créatrices.

Le doudou, premier compagnon de votre enfant :

Lapinou, Danou... le doudou choisi par votre enfant peut porter plusieurs noms dès que son langage lui permettra de le faire. Vous ne pourrez pas lui imposer mais seulement, peut être, lui proposer. Premier compagnon de votre bébé, il est synonyme de réconfort, de tendresse et de sécurité.

N’oubliez pas...

Les enfants n’ont pas tous besoin d’un doudou ! Si votre enfant en choisit un, lui seul pourra ensuite en changer. Il vous suffit juste de le laver de temps en temps, en prenant bien soin d’associer votre enfant à cette opération.
Et surtout, évitez de le perdre !

 

La boîte à doudous :


À l’école, il y a une boîte à doudous. Chacun de nous doit y poser le sien avant de rentrer dans la classe. Ils ont tous leur petit secret. Mais le mien, il ne veut pas être un doudou en boîte. Alors il reste à la maison...
Retrouvez toute la collection "1, 2,3 Soleil !" et des fiches pour les parents sur le site Hachette Jeunesse.
Filtré par :

Votre avis nous intéresse :